Comptoir des jardiniers

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 4 novembre 2019

LE BACILLE DE THURINGE

Ou comment utiliser des mécanismes naturels pour lutter contre les chenilles défoliatrices.

Lire la suite...

vendredi 19 juillet 2019

FAUSSES MALADIES DE LA TOMATE

Parasites, champignons et ravageurs ne sont malheureusement pas les seuls à en vouloir à nos tomates !

Lire la suite...

lundi 15 avril 2019

SEMER LA JACHERE FLEURIE

Aux pelouses anglaises vous préférez les horizons champêtres et les fleurs bucoliques ? Libérez le végétal, l'heure est aux floraisons sauvages et aux jardins affranchis !

Lire la suite...

vendredi 15 mars 2019

SUBLIMER LE CAMELIA

Sa floraison hivernale vous émerveille? Nous avons une bonne nouvelle, il est à la portée de tous les jardiniers!

Lire la suite...

mercredi 30 janvier 2019

LES SEMIS À FAIRE EN JANVIER

Les fêtes sont passées, il est temps de se remettre au travail dans son jardin pour préparer les récoltes de l’année à venir.

Semis

Lire la suite...

vendredi 18 janvier 2019

UTILISER LA CENDRE DANS LE JARDIN

Vous avez fait plusieurs flambées dans votre cheminée cette hiver ou plusieurs barbecues durant l’été ? Ne jetez plus les cendres ! Comptoir des jardins vous explique comment les utiliser dans votre jardin pour enrichir votre sol.

Created with GIMP

Lire la suite...

vendredi 21 décembre 2018

Les pesticides interdits au 1er janvier 2019

Beaucoup d’entre-vous ont déjà sauté le pas du “sans pesticides”. À partir du 1er janvier 2019, tout le monde devra se convertir au jardinage naturel ! Chez Comptoir des jardins on dit : Enfin !

Created with GIMP

Lire la suite...

Mon jardin de Décembre

On aime jardiner au printemps et en été mais il y a beaucoup de choses à faire pour préserver son jardin pendant la période hivernale pour qu’il soit au meilleur de sa forme sur la pleine saison. Comptoir des jardins vous donnent quelques astuces pour travailler votre jardin en Décembre.

1- Faites un apport en fumure de fond

Aussi appelé amendement, cette apport est essentiel pour enrichir le sol en vie organique. Cet apport annuel hivernal est indispensable pour ensemencer le sol en bactéries et champignons utiles qui vont renforcer la fertilité des sols et empêcher la prolifération des spores de champignons et bactéries nuisibles (mildiou, tavelure, oïdium…) Cet apport peut se faire toute l’année mais l’hiver avec ses températures fraîches et le sol toujours humide est la période la plus propice.

Pour cet apport, nous vous préconisons différentes techniques et différents produits :

  • Les algues marines

Elles ont un effet extrêmement bénéfique sur l’activité biologique des sols. Elles libèrent une multitude de minéraux et vitamines qui seront récupérés et stockés par les légumes. Elles présentent l’inconvénient de saler les sols et ne doivent être appliquées que tous les 2 ans. À réserver au potager.

  • Le Vegethumus

Amendement professionnel fortement concentré, le Vegethumus est le produit idéal pour apporter à vos sols et terreaux, une vie organique foisonnante. Indispensable en jardinage biologique.

  • La Poudre de basalt

Même si elle n’ensemence pas directement le sol en micro-organismes, la poudre de Basalt regorge de minéraux, d’oligo-éléments et d’une multitude d’éléments nutritifs qui offrent à ces micro-organismes un environnement biologique idéal pour décupler leur activité. Idéale au potager et au pied des arbres fruitiers.

  • Le lithothamne en poudre

Il agit comme la poudre de Basalt et les algues. En raison de sa forte teneur en Calcium, réservez-le aux sols acides que vous souhaitez rééquilibrer.

2- Luttez contre les chenilles processionnaires du pin

Pour lutter contre les chenilles processionnaires envahissant les pins, il est préférable de commencer la pose des pièges arboricoles contre les chenilles processionnaires dès le mois de Novembre. Ils seront ainsi prêts, même en cas de descente très prématurée des chenilles processionnaires.

Blanc Arboricole

3- Appliquez un badigeon sur les arbres fruitiers

Avec le Blanc arboricole à l'ancienne vous pouvez appliquer un badigeon à base de chaux naturelle sur le tronc des arbres fruitiers. Ce traitement biologique traditionnel élimine mousses et lichen et détruit les œufs et les larves de tous les insectes hivernants.

4- Semez vos légumes d'hiver

En dehors des régions au climat froid, dès le début du mois de Décembre, semez petits pois et fèves. Mi Décembre vous pouvez planter ail et bulbes d’oignons. Ces légumes apprécient la fraîcheur de l’hiver et il est préférable de les récolter avant les premières chaleurs du printemps. Sinon, gare aux maladies qui ne manqueront pas de s’installer dès que la T° atteindra 17 °.

5- Prenez soin de vos citronniers et autres agrumes

Sauf risque de gel sévère, vous pouvez laisser les citronniers et autres agrumes affronter le froid encore quelques semaines. Pour régénérer durablement leurs terreaux surfacez-les avec une couche de lombricompost pur.

6- Utilisez vos feuilles mortes

Ramassez et entassez les feuilles mortes sur votre tas de compost ou dans un bac en grillage. Accélérez leur transformation en humus en incorporant un activateur de compost. En se décomposant, les feuilles mortes constituent une nourriture de choix pour tous les organismes du sol. Ne vous privez pas de ce trésor de bienfaits.

7- Semez les derniers engrais verts

Il est encore temps de semer les derniers engrais verts au potager. Phacélie et moutarde blanche germent rapidement, décompactent et aèrent les sols lourds, étouffent les mauvaises herbes, et fixent l’azote dans le sol pour les prochaines cultures.

8- Faites un apport en Potasse organique ou Patentkali

Cet apport est bénéfique lorsque qu’il est mis au pied des arbres fruitiers, des arbustes à fleurs et au potager. Vous avez le choix entre plusieurs produits, la potasse organique 100 % végétale issue de la transformation de betteraves ou le Patentkali® qui est un engrais naturel d'origine minérale, autorisé en agriculture biologique, recommandé pour sa haute teneur en magnésium, potasse et soufre.

Si vous avez besoin de plus de conseils, contactez nos experts ou rejoignez notre communauté de passionnés sur le groupe Facebook "Je Jardine sans pesticides"

Retrouvez tous les produits dont vous avez besoin pour jardiner en Décembre sur notre boutique en ligne !

vendredi 13 avril 2018

Lutte contre la pyrales du buis. L'importance du traitement de fin d'hiver

L'hiver 2017-2018 a été froid et pluvieux à souhait, un véritable hiver. La terre du jardin et du potager à bien été arrosée et émiettée et les souches dormantes des maladies et insectes nuisibles ont été détruites par les gelées importantes de Janvier et Février...

En tout cas, nous l'espérions, car force est de constater que les chenilles de pyrales ont survécu à des épisodes de froid pourtant sévères. Dans la région Toulousaine, malgré des nuits à -10° nous avons eu la désagréable surprise de découvrir dès la mi-Mars des chenilles de pyrales vivantes, en quantité non négligeables et bien protégées dans leur abri de feuilles collées.

Quelques jours plus tard, à la faveur des journées ensoleillées de fin Mars, ces chenilles ont commencé à sortir de leur léthargie et attaquer, d'abord assez discrètement, le grignotage inexorable des feuilles les plus tendres...

Si l'on n'y prend garde, en quelques jours dès le mois d'Avril les chenilles reprennent toutes leur activité et les dégâts peuvent être déjà considérables.

Pour lutter contre la reprise de ces "souches dormantes" de pyrale du buis, seuls les traitements au Bacillus Thuringiensis sont en mesure d'éradiquer efficacement les populations de chenilles.

Ces traitements s'appliquent soit à l'entrée de l'hiver pour neutraliser ces souches dormantes ou bien au tout début du printemps pour les éliminer avant la reprise de leur activité.

N'attendez donc plus, visitez vos buis de toute urgence, effectuez les tailles de printemps et traitez avec un insecticide biologique contre la pyrale du buis dès les premiers rayon de soleil.

jeudi 15 juin 2017

Huiles Essentielles pour Jardins

Nouvelle gamme prête à l'emploi de 11 formules d'Huiles Essentielles pour le jardin à découvrir en exclusivité sur Comptoir des Jardins.

Lire la suite...

jeudi 18 mai 2017

Chenilles processionnaires, nouveau piège a phéromones

Piège à phéromones contre les Chenilles Processionnaires, un nouveau moyen de lutte à découvrir.

Lire la suite...

lundi 23 janvier 2017

Terre de Diatomée Blanche et Grise, quelles différences?

La terre de Diatomée, de qualité alimentaire, est une poudre Antiparasitaire. Celle-ci est non calcinée, attention à ne pas confondre avec celle qui est calcinée, utilisée pour les piscines et fortement toxique!

Terre de diatomée

La terre de Diatomée peut être de couleur Grise ou Blanche, cela dépend des endroits où elle est extraite. La grise est formée dans un contexte volcanique, d'où sa couleur gris cendre. Elles ont toutes les deux les mêmes vertus, le choix se fait plutôt en fonction de l'utilisation voulue.

Blanche ou grise, la terre de Diatomée est beaucoup utilisée sur nos animaux, domestiques ou non, mais pas pour notre propre consommation ! Elle est naturelle et n'a aucun effet toxique, ni pour eux ni pour nous ! Pour les Puces, on applique la poudre à rebrousse poils sur nos Chiens et Chats, en évitant le nez et les yeux. Le mieux est de l'appliquer tous les deux jours pendant 1 mois. Pour maximiser l'efficacité sur les chats, je vous conseille d'en disposer sur leurs coussins et même dans la litière ! Les poules ont toujours un endroit où elles se roulent (un trou en général), vous pouvez donc en mettre dedans régulièrement, et même dans le poulailler ! Elles seront ainsi toujours protégées. J'ai aussi eu de très bons retours en tant que vermifuge, sur tous les animaux ! Pour cet usage, les dosages se font en fonction de l'animal, je vous conseille de le faire pendant 30 jours pour une bonne efficacité. Vous pouvez mettre la Diatomée dans leur ration ou dans l'eau. La Diatomée est aussi très efficace pour les parasites des oreilles, elle tue les acariens. Il vous suffit de frotter une pincée des deux côtés des oreilles en évitant surtout le canal auriculaire. Pour être sûr de l'efficacité, faites le une fois par jour pendant un petit mois ! La Diatomée a aussi l'avantage de désodoriser et de neutraliser les odeurs, j'en mets donc dans la litière de mon chat, et c'est très efficace & naturel ! Certains clients s'en servent même pour les chevaux, dans leur box. Les deux Diatomées sont très efficaces!

Pour le Vermifuge, certains animaux prendront plus facilement la blanche, la grise a tendance à colorer leur nourriture une fois mélangée ! Je conseille par contre la terre de Diatomée grise pour les utilisations extérieures, dans les poulaillers par exemple, elle est plus facile à manipuler.

Pour les surfaces à traiter, par exemple pour les poux rouges des poulaillers, les puces de parquet, les puces de lit, les acariens (canapés, paniers, coussins ...), le plus facile est d'utiliser une poudreuse manuelle. Il est aussi possible de diluer la terre de diatomée pour la pulvériser avec un pulvérisateur de jardin. Il vous faut mettre environ 5 grammes pour 1L d'eau. La Diatomée à l'avantage de retrouver toutes ses propriétés une fois sèche. La terre de Diatomée Blanche est préférable pour ce type de pulvérisation car elle se dissout plus facilement et elle n'a pas de couleur pour notre intérieur ! Je vous conseille aussi d'en mettre de temps en temps dans votre sac d'aspirateur, efficace pour tuer les puces ou acariens que vous avez éventuellement attrapé !

La terre de Diatomée est aussi très efficace sur les fourmis, pucerons, araignées rouges, mites, limaces etc. Préférez pour ces usage la Diatomée grise qui sera plus facile à manipuler.

Qu'elle soit grise ou blanche, la terre de Diatomée est tout aussi efficace et naturelle ! Pour ceux qui n'ont jamais testé, je vous conseille de commencer par la terre de Diatomée grise car elle est plus facile à manipuler. Sinon en règle générale, la terre de diatomée blanche est préférée par les utilisateurs pour l'intérieur ou pour les animaux domestiques et la grise pour l’extérieur et les autres animaux !

mardi 15 novembre 2016

Les pièges à Chenilles Processionnaires, c'est maintenant !

Et oui... les premiers nids apparaissent, les chenilles processionnaires des Pins sont là !

Alors quelques conseils pour lutter contre ces chenilles, dangereuses pour nos enfants, nos animaux domestiques et même pour nous.

Pour comprendre l'utilité de ce piège contre les chenilles processionnaires, je vous donne deux ou trois explications sur leur cycle !

L'éclosion des larves à lieu en Septembre, c'est à partir de là que nous pouvons voir les premiers "pré-nids", dans lesquels les jeunes chenilles processionnaires vivent en colonies de plusieurs centaines. Vous l'aurez compris, elles sont nombreuses !!!

Les jeunes chenilles processionnaires se nourrissent dans le nid et vont donc en changer à chaque fois qu'elles n'auront plus de quoi se nourrir. C'est à ces moments là que nous pouvons les apercevoir se déplacer sur les branches ! A partir de mi décembre, les jeunes chenilles processionnaires vont former un nid définitif, qu'elles quitteront de mi janvier à mars selon les régions, pour descendre de l'arbre. (C'est souvent ce nid définitif que l'on aperçoit car il est plus gros)

Et c'est à partir de là qu'elles deviennent dangereuses. Les chenilles processionnaires quittent le nid et les colonies entières vont descendre de l'arbre. Leur but étant de retrouver la terre, où elles vont s'enfouir et attendre de devenir papillons, entre juin et septembre.

Ce sont ces mêmes papillons femelles qui retourneront dans les arbres pour pondre.

Vous l'avez compris, c'est un cycle interminable !!!

Mais il y a toujours une solution à tout problème, heureusement.

Piège à chenilles processionnaires

Le piège à chenilles processionnaires est écologique et fiable à 96%. Il est facile à poser, utilisable par les professionnels et les particuliers. Ce piège sert à capturer les chenilles processionnaires lors de la descente de l'arbre, au niveau du tronc, à partir de mi janvier. C'est donc un moyen efficace pour rompre le cycle de ces vilaines bêtes !

Il est donc temps de bien s'équiper :)

Voila mes petits conseils.

N'hésitez pas à nous faire par de vos questions ou de vos expériences & même de photos !!!

samedi 14 mai 2016

Accueillez des abeilles dans votre jardin

Un potager et un verger bien fréquentés par de nombreux insectes pollinisateurs, c'est la garantie de légumes et de fruits plus nombreux, plus gros et bien plus savoureux.

Lire la suite...

mardi 15 décembre 2015

La terre de diatomée contre les poux des poulaillers

Difficile d'imaginer élever des poules pondeuses ou autres volailles sans être tôt ou tard confronté à une spectaculaire invasion de poux des poulaillers. Ces minuscules insectes prolifèrent dans les poulaillers, et nuisent considérablement à la santé des volailles, sans compter les démangeaisons infligées à toute personne s'approchant des poulaillers. Essayez sans tarder la terre de diatomée non calcinée pour lutter naturellement contre les poux des voilailles et venir à bout des ces horribles petites bêtes ! Sans pesticides ni produits chimiques...

Lire la suite...

mardi 7 juillet 2015

Traitement bio contre la pyrale du buis

Les dégâts occasionnés par la pyrale du buis sont spectaculaires mais, pas de panique, appliqués à temps, les traitements biologiques au Bacillus Thuringiensis sont particulièrement efficaces !

1) Repérer les attaques de pyrale du buis:

.

La pyrale du buis est un papillon qui pond 200 à 300 œufs, 2 à 3 fois par an.
Ces œufs donnent naissance à de minuscules chenilles qui, par souci de discrétion, ne commencent à grignoter que la face inférieure des feuilles.

Leur présence se caractérise par des filaments blancs qui collent les feuilles entre elles pour constituer des abris dans lesquels les chenilles se cachent.
A ce stade, les chenilles mesurent moins d'un millimètre de diamètre et ne sont quasiment pas visibles à l’œil nu.
Elles grossissent ensuite rapidement et leurs dégâts se généralisent à tout le feuillage.

Une fois la taille maximum atteinte, les chenilles se transforment en chrysalides puis en papillons.
La boucle est bouclée, les papillons pondent leurs œufs qui vont éclore et ne manqueront pas de donner naissance à une nouvelle génération de chenilles...

Pour traiter efficacement les chenilles de la pyrale du buis, il convient donc de neutraliser la génération visible de chenilles mais également de surveiller l'éclosion des œufs qui sont en place.

Une surveillance des buis est indispensable tous les 2 à 3 mois pour repérer et traiter rapidement ces nouvelles générations de chenilles.

La sauvegarde des buis atteints dépend de leur degré de destruction par la pyrale. S'ils n'ont été que partiellement atteints, ils referont leur feuillage sans grandes difficultés. Par contre certains buis complétement ravagés par les chenilles ne pourront malheureusement pas reverdir.

Dans tous les cas laissez les en place, arrosez les jeunes sujets et fertilisez avec un engrais coup de fouet type sang séché pour favoriser le redémarrage.

Pour aller plus loin, vous pourrez consulter ce site particulièrement bien fourni sur les pyrales du buis:
http://www.insectes-net.fr/pyrale/pyrale2bis.htm

.

2) Traiter au Bacillus Thuringiensis.

Le Bacillus Thuringiensis est une bactérie prédatrice des chenilles de la Pyrale du buis (seule la variété Kurstaki du Bacillus Thuringiensis est efficace sur la pyrale).

L'insecticide bio se présente sous forme de poudre à diluer dans de l'eau avant utilisation, à la dose de 1 gramme par litre d'eau.

Le traitement doit être pulvérisé finement pour atteindre le maximum de feuillage.

Il est inutile de cibler directement les chenilles, celles qui seront atteintes par la pulvérisation seront rapidement détruites par le Bacillus.
La majorité des autres chenilles seront détruites lorsqu'elles consommerons le feuillage colonisé par cette bactérie. Ainsi, même les chenilles inaccessibles à la pulvérisation seront à un moment ou un autre contaminées et détruites.
Inutile donc de retraiter avant un délai de 7 à 10 jours car le Bacillus reste actif pendant cette période.

Inutile également en début d'infestation de traiter les parties hautes des buis. Limitez les premiers traitements à 2 mètres de hauteur sauf si vous remarquez une invasion plus généralisée des chenilles.

Vous trouverez sur le site Comptoir des Jardins cet insecticide biologique au Bacillus Thuringiensis en 50 g pour 50 litres de traitement et en 200 g pour 200 litres de traitement.
Cet insecticide se conserve 2 ans.

.

.

Bon jardinage à toutes et à tous

dimanche 8 février 2015

Comment faire germer vos plants de pomme de terre

Avant de mettre en place vos plants de pommes de terre, prenez le temps de les faire germer. Vous gagnerez plusieurs semaines de culture et vos pommes de terre seront bien plus vigoureuses.

Pour réussir cette petite manipulation, suivez simplement ces conseils et ces petites astuces:

1 - Soyez prévoyant. La germination nécessite 3 à 4 semaines. Prévoyez de vous procurer des plants de pomme de terre courant Février-Mars pour une mise en place au moins 3 semaines plus tard. Par contre les plants germés se conservent très longtemps (jusqu'à 3 mois dans de bonnes conditions)

2 - De la lumière, mais pas de soleil. Placez vos jeunes plants dans une zone bien éclairée, mais à l'abri du soleil direct. Étalez vos plants, sans les superposer, dans un endroit frais (8 - 15 °) et à l'abri du gel. Les germes obtenus seront courts et bien colorés en vert foncé. Les germes ne grandissent plus quand de petites feuilles apparaissent (photo ci-dessus).

3 - Au moment de la plantation, prenez soin de placer les germes vers le haut et manipulez-les avec soin pour ne pas les briser.


Petites astuces:

1 - Enlevez le germe appelé apical (photo ci-dessus) pour favoriser la productivité. Le germe apical se situe au sommet de la pomme de terre. S'il sort bien avant les autres et qu'il les empêche de se développer, n'hésitez pas à le supprimer.

2 - La plupart des variétés ne supportent pas plus d'un égermage complet. Si besoin, vous pouvez enlever les germes de vos pommes de terre une seule fois sans que cela ne nuise à leur productivité (le fait d'enlever le germe apical n'est pas considéré comme un égermage).

Dernière chose, essayez donc les "pommes de terre de Juillet" ! Ce n'est pas une variété de pommes de terre mais comme leur nom l'indique, les pommes de terre de Juillet sont plantées en Juin-Juillet.
Pour ma part, je mets en place des variétés précoces dés le mois de Mars pour avoir des pommes de terre nouvelles tout le printemps et je ne plante plus mes pommes de terre de conservation qu'en Juin Juillet. Ainsi, je récolte en octobre, après les grosses chaleurs, de belles et grosses patates que je remise dans un garage frais et qui se conservent parfaitement tout l'hiver !

Bon jardinage à toutes et à tous.


lundi 3 novembre 2014

Oignon echalote et ail les bulbes a planter en automne

Les bulbilles d'oignons, d'échalotes et les caïeux d'ail peuvent se planter en fin d'automne dans les régions à climat doux.

Ces plantations précoces permettront de profiter très tôt des premières récoltes, mais surtout, elles favoriseront une croissance des oignons et échalotes avant les premières chaleurs, leur évitant ainsi d'être exposées au mildiou, oïdium et autres champignons pathogènes.

Comptoir des Jardins propose une gamme de bulbes à planter produits en agriculture raisonnée. Ces bulbes n'ont été traités au soufre et à la bouillie bordelaise qu'en cas d'extrême nécessité, mais ils n'ont reçu aucun traitement chimique, y compris pour leur conservation:

-

Échalote JERMOR. Une variété précoce pour des récoltes de printemps. D'excellente conservation, sa saveur est douce et délicatement parfumée.

-

Échalote MIKOR. Un goût authentique d’échalote ! Variété idéale pour la conservation et à la production remarquable.

-

Oignon Jaune paille des vertus: Une très ancienne variété devenue une vraie référence auprès des jardiniers pour ses qualités gustatives et sa productivité.

-

Oignon jaune Stuttgarter: Un oignon de Mulhouse, parfait pour toutes les utilisations en cuisine et pour une longue conservation.

-

Oignon rouge Red Baron: Un oignon frais au goût léger et légèrement sucré.

-

Oignon blanc Snowball: Idéal en salade, pour sa saveur fraiche et craquante.

-

Ail rose Flavor: Variété d'ail rose de printemps, sélectionné pour son excellente résistance aux maladies et sa très grande facilité de culture.

-

Bon jardinage à toutes et à tous...

jeudi 2 octobre 2014

Semences bio ou standard, c'est quoi la différence ?

Entre des petites graines de légumes cultivées en Bio et les mêmes produites en agriculture conventionnelle, il faut bien avouer que les différences physiques ne sont pas bien perceptibles !

Difficile en effet de percevoir la présence de pesticides ou d'engrais chimiques dans les graines ayant reçu ces traitements. Et contrairement à certaines croyances, il n'y a aucun risque que les plantes issues de ces graines ne contiennent à leur tour de pesticides du seul fait qu'elles proviennent de graines traitées.

Le seul risque de présence dangereuse de pesticides dans des semences vient surtout du traitement après récolte avec des produits chimiques pour lutter contre les insectes et les champignons durant le stockage.  C'est surtout vrai pour les bulbes d'oignons, ail, échalote et pour les tubercules de pomme de terre standard, ainsi que pour les graines enrobées (l'indication du traitement est d'ailleurs formellement obligatoire sur les emballages!)

Au delà du prix encore trop souvent élevé des graines Bio, la vraie différence entre semences Bio et semences standard est bien de savoir si, à titre personnel, nous choisissons d'encourager la culture Bio ou bien de continuer à favoriser l'usage de pesticides dont nous commençons à peine à percevoir toute la dangerosité. C'est bien un choix personnel, mais qui a des conséquences sur le bien être de tous !

Dans notre boutique Comptoir des Jardins nous avons choisi:

  • Ne jamais proposer à la vente de semences, bulbes ou tubercules ayant reçu un traitement après récolte.
  • Privilégier une offre Bio lorsque les conditions de prix et d'approvisionnement sont raisonnables pour nos clients.
  • Proposer une gamme de semences non certifiées Bio mais issue de producteurs pratiquant l'agriculture raisonnée (recours à des traitements naturels en priorité)
  • Réduire progressivement la gamme de semences non certifiées pour parvenir à une gamme 100% Bio, à un prix raisonnable et issues d'une production locale.

jeudi 17 juillet 2014

La boutique en ligne Comptoir des jardins reste ouverte tout l'été.

Durant tout l'été, vos produits naturels pour le jardinage sont disponibles sur notre boutique en ligne.

Profitez des promos "spéciales été" et de tarifs exceptionnels  24h/24 et 7jrs/7, vos commandes passées avant 12 h sont livrées le lendemain par notre transporteur partenaire GLS !

Nous vous souhaitons un très bel été.

Bon jardinage à toutes et à tous !

- page 1 de 3