Pour comprendre l'utilité de ce piège contre les chenilles processionnaires, je vous donne deux ou trois explications sur leur cycle !

L'éclosion des larves à lieu en Septembre, c'est à partir de là que nous pouvons voir les premiers "pré-nids", dans lesquels les jeunes chenilles processionnaires vivent en colonies de plusieurs centaines. Vous l'aurez compris, elles sont nombreuses !!!

Les jeunes chenilles processionnaires se nourrissent dans le nid et vont donc en changer à chaque fois qu'elles n'auront plus de quoi se nourrir. C'est à ces moments là que nous pouvons les apercevoir se déplacer sur les branches ! A partir de mi décembre, les jeunes chenilles processionnaires vont former un nid définitif, qu'elles quitteront de mi janvier à mars selon les régions, pour descendre de l'arbre. (C'est souvent ce nid définitif que l'on aperçoit car il est plus gros)

Et c'est à partir de là qu'elles deviennent dangereuses. Les chenilles processionnaires quittent le nid et les colonies entières vont descendre de l'arbre. Leur but étant de retrouver la terre, où elles vont s'enfouir et attendre de devenir papillons, entre juin et septembre.

Ce sont ces mêmes papillons femelles qui retourneront dans les arbres pour pondre.

Vous l'avez compris, c'est un cycle interminable !!!

Mais il y a toujours une solution à tout problème, heureusement.

Piège à chenilles processionnaires

Le piège à chenilles processionnaires est écologique et fiable à 96%. Il est facile à poser, utilisable par les professionnels et les particuliers. Ce piège sert à capturer les chenilles processionnaires lors de la descente de l'arbre, au niveau du tronc, à partir de mi janvier. C'est donc un moyen efficace pour rompre le cycle de ces vilaines bêtes !

Il est donc temps de bien s'équiper :)

Voila mes petits conseils.

N'hésitez pas à nous faire par de vos questions ou de vos expériences & même de photos !!!

Photo d'ouverture: K. Arsov